Back To The Future 33 1/3

Dans un revirement de situation digne des plus grands moments des courses à la chefferie du Parti Québécois, notre sauveur de 2003 est maintenant celui de 2017!  Mais bon, ne pleurons pas trop pour Michou, qui a célébré la première année de son extension de contrat de 4 ans en prouvant qu’un entraîneur peut aussi attrapper le syndrome du russe, mieux connu sous le nom scientifique de Yashinus Hortus Cessaverunt.  En effet, grâce à la paix intérieure apportée par 2 millions garantis annuellement jusqu’en 2019, Michou a été capable de faire le vide dans son esprit et dans ses plans de match.  Je ne sais pas si cette technique lui a été enseignée par Marbe lui-même mais on a jusqu’en 2022 pour le confirmer.

Après une misère de saison qui aura appris à Marbe que personne sauf lui ne pouvait voir le réel potentiel de grand champions international de course de son équipe, on l’a vu procéder à la transaction qui le faisait mouiller depuis qu’il avait perdu la guerre de contrat contre PK.  Dans un geste d’éclat (ou complètement éclaté si on tient compte de l’addiction potentielle aux anti-douleurs dont peuvent souffrir plusieurs anciens de la LNH), il a envoyé le méchant pas fin Subban qui ne voulait pas arrêter de montrer son talent sur la glace contre le beau gros Weber, supérieur à tous les niveaux reliés à la discrétion, amenant son leadership forgé par son pas-de-trophée-Norris et son pas-de-coupe-Stanley en plus d’être le chum de Carey.  En théorie, c’était pour éviter de se retrouver dans une situation où tout le monde panique et court partout en feu au lieu de se rouler par terre.  Bon…  Bref, comme celui qui rendait ses coéquipiers jaloux de son talent est plus là pour être pointé du doigt et comme Marbe ignore l’existence des miroirs, la chose sensée à faire était d’envoyer son chum Michou se reposer au frais des fans.  Tout ça pour ramener au bercail un traître à la nation CH qui a osé gagner une coupe arrangée avec le gars des vue avec l’ennemi juré : les Oursons de la même ville qui a une équipe de football qui triche.  Va-t-il réussir le même coup qu’en 2011?  Si les Molson renouvellent unilatéralement le contrat de Bettman, qu’on va se chercher un ou peut-être même deux trios offensif (faut rêver un peu non?), des vrais 2ème (1er??) et 3ème défenseurs et qu’on fait nommer le père d’un des joueurs comme préfet de discipline de la ligue pour qu’il démissionne avant le début de la série finale (genre l’après-midi avant ou le matin si le premier match est justement en après-midi afin de plaire aux postes de télé américains) pour éviter l’apparence de conflit d’intérêts, on devrait être correct.

Mais dans tout ça, le vrai débat est encore ignoré.  Quel est le processus de sélection de personnel chez les Ex-Glorieux?  Est-ce que quelqu’un a mentionné à Marbe que la plaque sur le mur était la liste des anciens coachs et pas nécessairement une liste unique de candidats?  Est-ce qu’il choisit en fonction de si il y a une date de décès ou non?  Est-ce la politique de peuple inféodé à un autre qui fait que malgré tout le manque de respect que la province et par extension la langue française subit dans le ROC tant qu’on perd et qu’on peut se faire expliquer le pourquoi en français d’aréna on est correct?  J’aimerais bien voir le nombre de mois de congé de maladie qu’un inspecteur de l’office de la langue française recevrait après la dépression qu’il ferait à analyser la situation du français comme langue de travail chez le Club de Hockey Canadien.  L’hypocrisie du respect des fans, de la ville, de la province, de la langue et blablabla commence à être de plus en plus dûre à ignorer.

Malgré mon ironie persistante, je ne pense pas que Julien est un mauvais coach et/ou qu’il représente un mauvais choix derrière le banc.  C’est un gagnant confirmé dans le poste qu’il occuppe, contrairement à son nouveau boss.  En outre, il n’a jamais été congédié pour des raisons reliées à l’incompétence, mais plus à celle de ses anciens patrons qui se cherchaient quelqu’un à mettre devant leur doigt qui pointe pour faire sortir le méchant.  Aussi récemment que la semaine dernière, Julien a été congédié, malgré une fiche gagnante, par un DG qui ne croyait pas que les performances sur glace de l’équipe reflétaient le niveau de ce qu’elles étaient sur son bout de papier rose.

Bonne chance Claude, tu vas te rendre compte assez vite que tout est encore plus rose dans les yeux de ton nouveau boss, au point de se demander sincèrement si on devrait pas se cotiser pour lui payer un rendez-vous chez un optométriste pour évaluer l’état d’avancement de ses cataractes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s