Les échanges sont finis

Après la fausse joie créée dans les sphères de la haute direction du club par l’acquisition de Jordie Benn, joie qui s’est dissipée lorsqu’on a demandé à Marbe “Lequel des deux Benn?” et qu’il a répondu “Comment ça deux Benn?”.  Joie qui s’est évanouie après le dûr retour à la réalité du au fait qu’on n’a peut-être pas trouvé le 5ème défenseur manquant.  Toute la planète hockey sait que les problèmes du CH sont causés par un manque de 5ème défenseur, si Jordie l’avait été pour de vrai : Coupe Stanley!  Aussi simple que ça.  En plus, on a un nouveau 4ème trio!  Comment je pourrais ne pas m’en réjouir?  Avec Galchenyuk qui joue moins que Mitchell, Byron, Danault, Shaw, et autres Pac, on voit que tout va rentrer dans l’ordre.  Julien démontre sa patience légendaire envers les jeunes comme il l’a fait avec Tyler Séguin.  On sait tous ce que ça a donné.  Le pas fin Séguin est parti presque gagner le Art Ross ailleurs et les Bruins ont fini par clairer leur coach.  Signe des choses à venir?   Marbe, il te reste pas mal juste Carey et Alex à échanger pour finir de vider le club, tu te gardes du travail pour l’été?  En passant, c’est quoi l’idée avec Steve Ott?  Est-ce pour continuer la tradition d’aller chercher des “goon” finis?  Après “3 Game et c’est fini” Ciccone, Odjick (J’espère sincèrement que ta rémission continue Gino!  Peace), “Tofu” Laraque, “On My Face” Parros, “I was traded to avoid embarassing the NHL” Scott, on a maintenant un autre futur non-membre du temple de la renommée à bercer jusqu’à sa retraite.  Du très beau travail pour maintenir la tradition, félicitations!

Advertisements

Ah ben tabarnak….

29 juin 1990 Chris Chelios échangé aux Blackhawks, 29 juin 2016 PK Subban échangé aux Predators.  Est-ce une coïncidence qu’un des, sinon le meilleur défenseur de sa génération depuis Chris Chelios parte la même date?  Ou la transaction était déjà prête et t’as attendu la bonne date mon grand MarBe chef des CHiens?  Après t’avoir vu racler les égoûts de la NHL avec le flambeau en impliquant la nation CH dans la destruction d’un être humain qui a eu le malheur d’être le dindon de la farce tu récidives.  Tu…  Tu insiste encore?  Qu’est-ce qu’il te faut MarBe, pour que tu sois content?  Une équipe qui est “dûr à jouer contre”?  On commençait juste à bien patiner mais ça pas l’air d’être trop ton style, sais-tu ce que tu fais?  Malheureusement avec ton contrat jusqu’en 2022, on sait très bien ce que tu fais.

Au moins, Denis Savard a gagné la coupe à Montréal lui…

L’effet Julien

À son premier match à la barre du club, Claude a réussi à améliorer significativement l’attaque comparativement au dernier match de sa nouvelle flanellette, qui était contre son ancienne.  En effet, selon les lois mathématiques, le pourcentage d’amélioration du nombre de but match par match est égal à l’infini.  Par contre, est-ce que Claude a vraiment été surpris par cette défaite?  Après avoir vu l’équipe qu’il dirige maintenant se faire laver plus blanc que blanc par ses anciens oursons, qui, selon la majorité des observateurs, l’avaient limogé comme réponse facile pour camoufler les multiples lacunes de l’assemblage de joueurs fournis par la plus haute direction (comme à Montréal un peu ou…  WTF) Claude savait que la barre serait haute.  D’ailleurs, son message que les gars voulaient de l’espoir était non seulement sexiste, mais réaliste, et après la performance désolante soit disant causée par un congé trop long, Claude peut enfin en bâtir de l’espoir.  “Vous avez-vu, aujourd’hui on en a marqué un, un jour, peut-être, on va réussir à en mettre deux dedans, et qui sait, ce sera peut être assez pour obtenir la chance de perdre en prolongation et avoir le point réservé aux défaites honorables.  Vous allez voir, le reste de la saison va vous paraître long, c’est juste un mauvais moment à passer, ça va finir vite vite vite, inquiétez-vous pas.”

Back To The Future 33 1/3

Dans un revirement de situation digne des plus grands moments des courses à la chefferie du Parti Québécois, notre sauveur de 2003 est maintenant celui de 2017!  Mais bon, ne pleurons pas trop pour Michou, qui a célébré la première année de son extension de contrat de 4 ans en prouvant qu’un entraîneur peut aussi attrapper le syndrome du russe, mieux connu sous le nom scientifique de Yashinus Hortus Cessaverunt.  En effet, grâce à la paix intérieure apportée par 2 millions garantis annuellement jusqu’en 2019, Michou a été capable de faire le vide dans son esprit et dans ses plans de match.  Je ne sais pas si cette technique lui a été enseignée par Marbe lui-même mais on a jusqu’en 2022 pour le confirmer.

Après une misère de saison qui aura appris à Marbe que personne sauf lui ne pouvait voir le réel potentiel de grand champions international de course de son équipe, on l’a vu procéder à la transaction qui le faisait mouiller depuis qu’il avait perdu la guerre de contrat contre PK.  Dans un geste d’éclat (ou complètement éclaté si on tient compte de l’addiction potentielle aux anti-douleurs dont peuvent souffrir plusieurs anciens de la LNH), il a envoyé le méchant pas fin Subban qui ne voulait pas arrêter de montrer son talent sur la glace contre le beau gros Weber, supérieur à tous les niveaux reliés à la discrétion, amenant son leadership forgé par son pas-de-trophée-Norris et son pas-de-coupe-Stanley en plus d’être le chum de Carey.  En théorie, c’était pour éviter de se retrouver dans une situation où tout le monde panique et court partout en feu au lieu de se rouler par terre.  Bon…  Bref, comme celui qui rendait ses coéquipiers jaloux de son talent est plus là pour être pointé du doigt et comme Marbe ignore l’existence des miroirs, la chose sensée à faire était d’envoyer son chum Michou se reposer au frais des fans.  Tout ça pour ramener au bercail un traître à la nation CH qui a osé gagner une coupe arrangée avec le gars des vue avec l’ennemi juré : les Oursons de la même ville qui a une équipe de football qui triche.  Va-t-il réussir le même coup qu’en 2011?  Si les Molson renouvellent unilatéralement le contrat de Bettman, qu’on va se chercher un ou peut-être même deux trios offensif (faut rêver un peu non?), des vrais 2ème (1er??) et 3ème défenseurs et qu’on fait nommer le père d’un des joueurs comme préfet de discipline de la ligue pour qu’il démissionne avant le début de la série finale (genre l’après-midi avant ou le matin si le premier match est justement en après-midi afin de plaire aux postes de télé américains) pour éviter l’apparence de conflit d’intérêts, on devrait être correct.

Mais dans tout ça, le vrai débat est encore ignoré.  Quel est le processus de sélection de personnel chez les Ex-Glorieux?  Est-ce que quelqu’un a mentionné à Marbe que la plaque sur le mur était la liste des anciens coachs et pas nécessairement une liste unique de candidats?  Est-ce qu’il choisit en fonction de si il y a une date de décès ou non?  Est-ce la politique de peuple inféodé à un autre qui fait que malgré tout le manque de respect que la province et par extension la langue française subit dans le ROC tant qu’on perd et qu’on peut se faire expliquer le pourquoi en français d’aréna on est correct?  J’aimerais bien voir le nombre de mois de congé de maladie qu’un inspecteur de l’office de la langue française recevrait après la dépression qu’il ferait à analyser la situation du français comme langue de travail chez le Club de Hockey Canadien.  L’hypocrisie du respect des fans, de la ville, de la province, de la langue et blablabla commence à être de plus en plus dûre à ignorer.

Malgré mon ironie persistante, je ne pense pas que Julien est un mauvais coach et/ou qu’il représente un mauvais choix derrière le banc.  C’est un gagnant confirmé dans le poste qu’il occuppe, contrairement à son nouveau boss.  En outre, il n’a jamais été congédié pour des raisons reliées à l’incompétence, mais plus à celle de ses anciens patrons qui se cherchaient quelqu’un à mettre devant leur doigt qui pointe pour faire sortir le méchant.  Aussi récemment que la semaine dernière, Julien a été congédié, malgré une fiche gagnante, par un DG qui ne croyait pas que les performances sur glace de l’équipe reflétaient le niveau de ce qu’elles étaient sur son bout de papier rose.

Bonne chance Claude, tu vas te rendre compte assez vite que tout est encore plus rose dans les yeux de ton nouveau boss, au point de se demander sincèrement si on devrait pas se cotiser pour lui payer un rendez-vous chez un optométriste pour évaluer l’état d’avancement de ses cataractes.

Échanger Carey Price?

Les performances ordinaires du meilleur numéro 31 que le CH a eu depuis le numéro 33 sont une source d’inquiétude certaine pour toute la petite planète tricolore.  Probablement encore plus pour MarBe et Michou qui ont bâti leur plan de match et de carrière sur lesdites performances.  Est-ce que Carey a compris et s’est juste dit qu’il ferait comme le reste de l’équipe et arrêterait de se casser le cul si c’est pour finir en première ou deuxième ronde de toutes façons?  La fatigue mentionnée sur tous les toîts serait-elle plus dûe au fait que non seulement il doit porter le reste de l’équipe à bouts de bras et qu’en plus il est pris à les regarder jouer?  As-t-il décidé de son propre plan quinquennal qui incluerait le renvoi  des M&M avant de signer comme joueur autonome pour une équipe à qui il manque seulement un gardien de but pour aspirer aux grands honneurs?  Pour de vrai là, pas comme une certaine équipe qui a prouvé hors de tout doute raisonnable l’an dernier qui lui manquait non seulement un gardien, mais aussi une équipe au grand complet pour avoir le droit d’espérer faire des selfies en s’étouffant avec le champagne dans la coupe.  Carey Price serait-il simplement CHtanné comme moi?  Ça reste à suivre mais en attendant, la chose digne à faire serait de considérer lui donner une vraie opportunité de remporter sa ou probablement ses Stanley.  Ce serait honteux de priver le meilleur gardien de sa génération de cet honneur à cause d’un DG qui a la mémoire aussi longue que sa vision est courte quand ça devrait être le contraire.  St-Louis quelqu’un?

Ça sent sûrement la coupe quelque part…

Après avoir compté autant de but que l’équide de France au mondial de 2002 contre les Oilers (qui, en passant, ont une meilleure moyenne de but alloué par match que la défense revitalisée et stabilisée par le départ de PK) et ensuite contre la pire équipe de la ligue, qui sont ironiquement (ou logiquement?) les anciens Nordiques, nos glorieuses flanelletes se sont fait remonter et presque encore battre par la deuxième équipe du power ranking inversé.  Est-ce que c’est juste moi qui pense qu’on a vu la vraie valeur de l’équipe quand ils ont eu leur pire défaite depuis 1942?  On aurait dit un résumé des meilleurs moments de la saison dernière en 60 minutes.  Même manque d’implication, même manque de coeur, même coach complêtement dépassé par les évènements, il manquait seulement un défenseur pur-sang qui aurait essayer de se dépasser pour gagner en espérant que le reste de l’équipe suive, mais la sagesse de Marc Bergevin a réglé ce problème là l’été dernier.  Ça devait faire partie de son plan quinquennal pour la 25ème Stanley je suppose.  Où en est on au fait avec ce plan?  2012-2013, 2013-2014, 2014-2015, 2015-2016, 2016-2017, wooo, une minute là…  On est déjà à la cinquième année??   Oubliez tout ce que j’ai dit, on va gagner la coupe cette année!  Pas le choix, ça fait partie du plan (sur lequel je discuterai un jour) d’un génie du hockey!  Moi qui avait peur qu’on soit juste une équipe de marde avec un gardien tellement bon qu’il réussissait à camoufler les faiblesses des 19 autres sur le banc en plus de permettre à un DG et un coach sans talent réels de bien paraître (et d’avoir un emploi).  Aussitôt que je vous voie dans le défilé sur la rue Ste-Catherine au mois de juin prochain je vais m’excuser en personne, juré.

CHtanné…

Après des années à avoir le CH tatoué sur le coeur, CHtanné.  On semblait avoir un espoir de Stanley, mais la fenêtre d’opportunité comme ils disent, est pratiquement fermée, même si on ne l’a jamais vraiment ouverte.  Avec un DG apathique, un coach trop souvent outcoaché, des propriétaires qui s’en contrecrissent tant que l’argent rentre, bienvenue chez le Club de Hockey Canadien.  Entrez mais ne faites pas de bruit, ne vous démarquez surtout pas sur ou à l’extérieur de la glace par la moindre flamboyance et surtout, surtout, respectez le plan de match.